n°8 juin 1979

[éditeur : Jean-Pierre Nizard] [rédacteur en chef : Bernard Savonet] [couverture : Jean-Paul Chagniot] [illustrations : Françoise Guillot, Dragoljüb Roksanditch] #Média

p.5 Éditorial

[auteur : Jean-Luc Verhoye] [thème : Le premier Festival de l'Informatique Individuelle au Sicob] #Edito

L'informatique individuelle, ce furent d'abord les ordinateurs individuels dont l'entrée en force a été consacrée en France par la Boutique Sicob en septembre 1978.

Aujourd'hui, l'informatique individuelle, ce sont surtout ceux, possesseurs ou non de matériel, qui, à titre professionnel ou à titre personnel, utilisent des P.S.I., que ce soit ou non en les programmant. Combien sont-ils ? Ou plutôt : combien sommes-nous ? Plusieurs dizaines de milliers déjà. Il n'y a bien entendu pas que des fanatiques y consacrant la quasi-totalité de leur temps, mais tous sont suffisamment intéressés pour lire régulièrement un magazine tel que L'Ordinateur Individuel.

C'est pour eux et avec eux que L'Ordinateur Individuel organisera au Sicob le premier Festival de l'Informatique Individuelle le samedi 22 septembre 1979 […]

p.7 L'essentiel

[auteur : Bernard Savonet] [thème : Les micro-ordinateurs vs les mini-ordinateurs] #Edito

Vous trouverez, dans ce numéro, un panorama des systèmes susceptibles d'être utilisés pour des applications professionnelles, panorama à compléter, bien sûr, de certains systèmes de notre panorama précédent (voir n°3) dans leur version maximum.

Des ordinateurs à moins de 60 000 francs que l'on peut utiliser de façon professionnelle ? Certains vendeurs de matériel classique ont vite fait de crier au scandale, voire même à l'escroquerie.

Sans chercher quelles sont les motivations réelles de ces tirs de barrage, attachons-nous à leurs principaux arguments.

Les deux plus courants sont
(1) ces matériels ne présentent pas la même fiabilité que les ordinateurs traditionnels,
(2) ces matériels n'ont pas de logiciel.

Une association renommée pour son sérieux se prépare actuellement à faire passer des tests de fiabilité à la plupart des ordinateurs individuels à utilisation professionnelle ; les plus ardents à demander ces essais étant bien entendu les constructeurs déjà établis qui souhaiteraient que l'on teste les autres matériels.

Signalons au passage qu'un fabricant français d'ordinateurs (mini et au-dessus) a applaudi chaleureusement à cette initiative... à condition qu'elle ne s'étende pas aux mini-ordinateurs

Voilà qui nous confirme dans l'idée que les ordinateurs individuels sont des concurrents tout à fait valables pour les ordinateurs traditionnels, au moins sur le plan du matériel.

« Les ordinateurs individuels n'ont pas de logiciels ». Voire !

Il est certain que l'on ne peut pas trouver pour chaque modèle de PSI une bibliothèque de programmes d'applications (paie, comptabilité, etc.) comparable à celle de certains « gros » systèmes. Mais, si l'on compare l'ensemble des PSI et l'ensemble des mini-ordinateurs, on constate avec surprise que les différences sont moins importantes que l'on veut bien le clamer :
- la plupart des « minis » sont livrés sans programmes d'applications, à charge pour l'acheteur de trouver auprès des sociétés de services les programmes dont il a besoin.
- d'une part, rien n'empêche de faire la même chose avec les ordinateurs individuels - attention cependant, le coût de réalisation d'un programme par une société de services traditionnelle est à peu près le même, qu'il s'agisse d'un mini-ordinateur ou d'un PSI, ce qui amènera, dans ce dernier cas, à une part très importante du coût final.
- d'autre part, on commence à voir de plus en plus de Sociétés de Services en Informatique Individuelle, dont les coûts sont nettement inférieurs pour un certain nombre de raisons :
    . de taille réduite, elles ont des frais de structure bien inférieurs ; elles visent des marchés numériquement plus importants, et peuvent donc espérer amortir leurs investissements sur plus de ventes ;
    . et, enfin, elles ne cherchent pas à réaliser des « programmes à tout faire » issus de l'informatique-des-cartes-perforées, et se contentent de faire des programmes simples et faciles à utiliser, dans lesquels les cas exceptionnels sont traités « manuellement » plutôt qu'« automatiquement ». Les coûts de réalisation sont donc réduits d'autant.

Cependant, pour que des sociétés écrivent des logiciels, professionnels ou personnels, et puissent en vivre, il y a une condition implicite : que les programmes ne soient pas indûment copiés.

C'est là un point fondamental, et nous sommes tous responsables, aussi bien ceux qui font une copie « pour rendre service » que ceux qui utilisent ces copies.

Inutile d'espérer trouver de bons programmes à un prix raisonnable si ces programmes n'ont pas en fait été achetés : l'auteur du programme, échaudé par une expérience où il avait fixé un bas prix à un programme afin de le vendre à beaucoup d'exemplaires, se contentera, la fois suivante, de le vendre à prix fort à peu d'exemplaires... et nous ne trouverons plus qu'à des prix astronomiques des programmes de jeux d'échecs, de jeux de bridge ou de traitement de textes. Oh, bien sûr, il ne s'agit là que d'un problème de morale, et il est possible de raisonner sans fin sur le Bien et le Mal (majuscules de rigueur) de la copie des programmes.

SOMMAIRE

p.21 Faites des mots, pas des chiffres

Avez-vous pensé à relier votre ordinateur à une machine à écrire ? Une utilisation des ordinateurs bien pratique pour ceux qui doivent taper et imprimer des textes.

[auteur : William Skyvington] #UsageBureautique

Extrait : «  Depuis qu'un ordinateur individuel est entré dans mon appartement, il y a un mois, j'ai dû rédiger dans l'euphorie plusieurs milliers d'instructions BASIC pour faire toutes sortes de choses inutiles et utiles... ce qui n'a rien d'étonnant chez quelqu'un qui cohabite pour la première fois avec un tel engin. Ce qui est assez drôle, par contre, c'est qu'il m'est arrivé d'avoir à faire une multiplication, et que je me suis rendu compte avec stupéfaction que c'était la toute première fois, depuis que cette soi-disant « machine à calculer » se trouvait chez moi, que j'avais éprouvé le besoin de lui faire exécuter une telle opération arithmétique. Pire, j'ai constaté - après trois semaines en compagnie de cette charmante créature électronique — que ne savais même pas faire une multiplication en langage BASIC, et j'ai dû consulter le manuel de référence du matériel... pour apprendre que l'on se sert d'un astérisque […]

Qu'appelle-t-on système de traitement de texte ?

Un système de traitement de texte comporte deux parties plus ou moins distinctes suivant les matériels utilisés.

L'éditeur de texte est le programme qui permet de rentrer du texte sans se préoccuper de sa mise en page. L'éditeur de texte permet de créer n'importe quel type de textes (programme FORTRAN ou Assembleur, fichier de données, lettre, etc.), et de le corriger, c'est-à-dire d'ajouter, de supprimer et de modifier des caractères, des mots, des lignes ou des paragraphes.

Le formateur de texte est le programme qui lit un texte créé par l'éditeur et qui en assure la mise en page et l'impression sur une imprimante, généralement de bonne qualité.

D'une certaine façon, on peut dire qu'un texte lu et traité par le formateur de texte est un programme pour le formateur, de même qu'un texte BASIC est un programme pour l'interpréteur BASIC.

Dans les systèmes de traitement de texte les plus sophistiqués, il n'y a pas en fait les deux parties distinctes de l'éditeur et du formateur : on tape le texte sur le clavier, et ce texte est affiché sur l'écran ; des touches de fonction ou des commandes spéciales permettent de déplacer le curseur, d'indiquer des modifications de texte et de mise en page. Il existe d'ailleurs pour les PSI tels que le Sorcerer, le TRS 80 ou le PET, des programmes qui permettent de les utiliser de cette façon très sophistiquée. Le plus connu de ces programmes est Electric Pencil (crayon électrique) écrit par Michael Schreyer.

L'utilisation de tels programmes est nécessaire pour des textes longs, que l'on modifie beaucoup. Si, par contre, les textes utilisés sont toujours ou presque toujours les mêmes, on peut se contenter de systèmes plus « rustiques » : on peut très bien écrire une lettre avec un éditeur de texte rudimentaire, la mettre soi-même en page, et la faire imprimer en autant d'exemplaires « originaux » que l'on souhaite. On peut même, avec de petits programmes BASIC, insérer dans le texte de cette lettre l'adresse d'un correspondant, une formule de politesse ou une autre indication personnalisée, qui permettront d'avoir un exemplaire non seulement original, mais aussi spécifique du destinataire.

Enfin, un éditeur de texte est le moyen le plus simple d'imprimer par exemple des étiquettes : ce sont des textes nécessitant peu de mise en page !

L'utilisation du traitement de texte associé à d'autres techniques, parmi lesquelles les télé-communications et les micro-fiches, connaît actuellement un développement important sous le nom de bureautique.

Les systèmes « professionnels » de traitement de texte coûtent à l'heure actuelle de 70 à 130 000 FF ttc. Les plus évolués se composent d'un clavier, d'un écran, d'une imprimante, d'une ou deux positions de (mini) disquettes et d'une unité centrale (microprocesseur mémoire), que les constructeurs en fait évitent de mentionner de peur d'effrayer leurs interlocuteurs. Il s'agit donc, du point de vue performance, d'ordinateurs individuels tout à fait typiques.

Un système équivalent acheté dans des boutiques coûterait (minidisquettes et imprimante comprises) de l'ordre de 50 000 FF ttc. Et il pourrait en plus effectuer des programmes de gestion ! […]  »

p.24 Il faut des fichiers pour les activités professionnelles

Se servir d'un ordinateur dans son travail, cela nécessite que l'ordinateur puisse accomplir nombre de tâches annexes pour gérer les informations, les classer, les ranger et les retrouver.

[auteur : Thérèse Rieul] #UsageProgrammationGestionDeFichiers #Conseils

Extrait : «  Avec l'avènement de l'informatique individuelle, vivons-nous le début d'une évolution capitale pour l'administration et pour la gestion, tant dans la vie privée et personnelle que dans la vie professionnelle ? Pour beaucoup, la micro-informatique évoque l'image d'un tout petit ordinateur, utilisé à des fins domestiques, et surtout consacré à des super-jeux. On admet aussi l'ordinateur individuel se chargeant de la gestion du compte en banque, ou de la mémorisation des recettes de cuisine. Certains, imaginant la gestion de leur fichier-clients ou de leur fichier-fournisseurs sur ordinateur individuel, ont le sentiment d'être audacieux. Invoquant les limites du matériel et l'inexistence de logiciels adaptés, certains professionnels de l'informatique traditionnelle déclarent que l'on ne peut envisager de traitement sérieux à l'aide de ce type d'ordinateur, étant donnée l'impossibilité dans laquelle on serait de gérer des fichiers dans d'assez bonnes conditions […]  »

p.29 Apprenez à programmer en jouant aux cartes

A partir du jeu de la bataille, on peut analyser toutes les étapes qui permettent d'écrire un programme qui tourne réellement.

[auteur : Christophe Disabeau] [thème : Initiation à la programmation] #Méthode #UsageJeuCartes

Extrait : «  Quiconque vient d'apprendre le BASIC — ou tout autre langage de programmation — s'aperçoit rapidement qu'il ne sait pas encore véritablement écrire un programme. Pour passer de l'idée plus ou moins vague que l'on a en tête à un programme qui tourne réellement, il y a tout un travail à réaliser, qui s'appelle : l'analyse programmation, et la mise au point. Nous allons, dans cette série d'articles, étudier l'exemple de ce que l'on fait généralement. Partis de la définition du problème exprimée dans un langage courant, nous arriverons ainsi à un programme qui fonctionne. L'exemple choisi est un exemple simple, un programme que je suis en train d'écrire, et je vous invite à me suivre dans ma réalisation, mes hésitations, les solutions provisoires peut-être remises en cause ultérieurement. De quel programme s'agit-il ? Du jeu de la bataille (aux cartes), que j'écris pour mes tous jeunes enfants […]  »

p.34 Mettez de l'ordre dans vos données

Vous devrez certainement, à un moment ou à un autre, classer vos données, par exemple dans l'ordre alphabétique.

[auteur : Pierre Keller] #ProgrammeBasic #AlgorithmeTri

Extrait : «  Pourquoi ne pas créer dans vos colonnes une nouvelle rubrique « algorithmes de tri » ? En effet, d'une part de nombreuses applications informatiques nécessitent un tri, et d'autre part je pense qu'il est très difficile de trouver des algorithmes de tri efficaces pour un P.S.I. à langage interprété et disposant généralement de peu de mémoire; si on n'y prend garde, on arrive facilement à des temps d'exécution de quinze minutes pour cent articles à trier, ce qui est évidemment excessif. Pour faire un début, je vous propose ci-joint le meilleur algorithme de tri que j'aie trouvé à ce jour. Temps d'exécution de l'ordre de une minute pour trier 100 chaînes de 50 caractères alphanumériques chacune sur un PET 2001 de Commodore. Je souhaite que votre revue suscite une confrontation d'idées qui permettrait certainement d'en trouver de meilleurs, sans qu'il soit nécessaire de descendre au niveau du langage machine […]  »

p.36 Le tic-tac-toe, un jeu simple mais difficile

Les règles du tic-tac-toe ne sont vraiment pas compliquées, mais gagner à ce jeu n'est pas si facile.

[auteur : Lionel Ancelet] [thème : Programme de jeu] #ProgrammeTi58 #ProgrammeTi59 #UsageJeu

Extrait : «  Le Tic-Tac-Toe est un jeu très facile à organiser, car il nécessite peu de matériel : un crayon et du papier, quadrillé ou non. L'inconvénient, c'est la simplicité du jeu : il est facile de trouver une stratégie gagnante (ou non perdante). Pour vous laisser une chance, le programme que nous vous présentons ici ne joue pas au mieux, et n'est donc pas imbattable. Même si vous ne le battez pas facilement ! […]  »

p.38 PANORAMA de 35 ordinateurs de 20 000 à 60 000 FF

Choisissez l'ordinateur que vous utiliserez pour votre travail : la gamme que nous vous présentons vous donnera une bonne idée des matériels disponibles et de leurs prix.

[auteur : L'Ordinateur Individuel] #Matériel

Extrait : «  Quelles sont les capacités minimales d'un ordinateur individuel utilisé à des fins professionnelles ? Nous l'avons plusieurs fois exprimé dans nos bancs d'essai, mais il nous a semblé intéressant de faire un panorama de ces systèmes en mettant l'accent sur les points importants.

Un tel système comporte toujours un moyen d'entrée (clavier) et au moins un moyen de sortie (écran, imprimante), ainsi qu'une mémoire de masse (cassette, ou, beaucoup mieux, disquettes). Une imprimante sera nécessaire dans 90 % des cas, et viendra donc s'ajouter à l'écran... et augmenter de façon notable le coût.

Côté utilisateur, il faudra un langage évolué, qui sera au moins un interpréteur ou un compilateur BASIC; il faudra également un Système d'Exploitation (Operating System) d'un usage facile mais complet.

Il faudra enfin que, dans le cas où le système tombe en panne, il soit réparé vite, très vite, si le fonctionnement de l'entreprise le nécessite.

En conséquence, on peut dire qu'un système possède au moins :
  . un écran/clavier,
  . une imprimante,
  . deux minidisquettes et un système d'exploitation correct,
  . un bon interpréteur ou compilateur d'un langage de haut niveau, au moins BASIC,
  . une maintenance rapide et dont les délais de réparation sont garantis […]

Bien entendu, nous n'avons repris dans ce panorama aucun des systèmes présentés dans notre panorama du numéro 3 : il est certain que la plupart des systèmes alors décrits seraient membres de plein droit de ce panorama dans leur version à disquettes, imprimantes. N'oubliez donc pas de jeter un coup d'œil à ce panorama et d'y regarder les données d'achat […]  »

(oi_1979_06_p038_p052.jpg)

Nom Prix (FF ttc) Commercialisation (en France) Société
CAB 65 25072 mai 1979 Computer Tecknik (Allemagne)
Pascal MICROENGINE 25874 avril 1979 Western Digital (USA)
MICPER 8085 26490 décembre 1977 SOPEGE (France)
MARK II 29400 Décembre 1978 SORD (Japon)
HORIZON 30282 fin 1976 North Star (USA)
FONTEL GALAXIE 3000 30576 mars 1976 Fontaine Informatique (France)
MICRAL 80-25 34100 1979 R2E (France)
HDS 100 / JDS 100 34692 janvier 1979 Hermes Precisa International (Suisse)
PCS II A 35280 septembre 1977 Wang Labs Inc. (USA)
HP 9825 A 39314 septembre 1976 Hewlett Packard (USA)
CROMENCO 2 CS 2 39984 janvier 1979 Cromemco (USA)
TEXAS 770 40160 janvier 1978 Texas Instrument (USA)
ISTC 5000 40160 janvier 1979 REX (USA)
TEKTRONIX 4051 42429 1976 Tektronix (USA)
ALCYANE 42453 non précisé MBC (France)
VDP 42 42818 1978 IMSAI (USA)
GEDIS SYSTEME 500 43394 1978 Feiler (Allemagne)
ZENTEC ZMS 70 44000 janvier 1979 ZENTEC (USA)
FONTEL ESPACE 2100 45064 mars 1976 Fontaine Informatique (France)
VDP 44 45577 1978 IMSAI (USA)
FLL Europa 46250 1978 Feiler (Allemagne)
PICOLOG 80 46745 1974 Leanord (France)
INTECOLOR 8051 47275 1977 Intelligent Systems Corp. (USA)
DMS 48500 mars 1979 Calcomp-Dynalogic (USA)
FONTEL ESPACE 2000 49768 mars 1976 Fontaine Informatique (France)
P 6060 49980 1976 OLIVETTI
TA 20 SE 49980 mai 1977 Triumph Adler (Allemagne)
MICRAL 80-30 52900 1979 R2E (France)
PDT 11/150 53285 juin 1978 Digital Equipment (USA)
MICROREP M 1200 55200 avril 1979 Microrep (France)
EGERIE 56906 décembre 1978 CORDA (France)
TEXAS 771 57036 septembre 1978 Texas Instrument (USA)
DTC MICROFILE MKII 57756 1976 Data Terminal and Communications (USA)
SYS 80 FT 58800 avril 1978 Mostek (USA)
PSI 80 59000 septembre 1978 IMC (France)

p.53 Le forum des langages

Qui a dit que la récursivité était impossible en BASIC ?

« LSE est limité ! », nous dit un élève qui l'apprend.

« LSE a des lacunes, comblons-les ! », suggère un enseignant qui trouve par ailleurs bien des qualités à LSE.

« Développons LSE plutôt qu'une imitation de BASIC », conclut un expert en LSE.

[auteur : Jean Baagoe, Bernard Forgeot, Bernard Savonet, J.J. Equoy, Michel Canal] #Langage

Extrait : «  Les textes sur LSE présentés ici sont les derniers publiés en réaction à l'article paru dans notre numéro 4. Ce qui, bien sûr, ne veut pas dire que ce sont les derniers textes publiés sur LSE : tout simplement le moment nous semble venu dans ce forum d'avoir des articles sur ce langage, non plus tellement en réaction ou en complément de l'article initialement publié, mais plutôt montrant de façon claire et précise par des programmes utilisés comme exemples, certains points forts du langage ou certaines idées qu'il permet de mettre en oeuvre. Le but que nous nous étions fixé a été atteint : sortir de l'ignorance quasi-générale le langage LSE, quels que puissent être ses qualités et ses défauts. Savez-vous que les quelques textes que nous avons présentés représentent la presque totalité des textes publiés sur LSE jusqu'à ce jour dans la presse, les revues des enseignants exceptées ? Mais, avant de parler de LSE, nous commençons cette rubrique avec une lettre d'un de nos lecteurs qui concerne le BASIC […]  »

AUTRES RUBRIQUES

p.9-15 correspondance

p.17 bibliothèque

#MédiaAutre

Extrait : «  Micro-informatique, micro-électronique (dictionnaire de définitions) Henri Lilen et Pierre Morvan, Integrated Computer Systems, 1976, 92 FF, 352 pages

The best of the Computer Faires volume 4 (acte des conférences de la 4ème West Coast Computer Faire), Computer Faire, 1979, 12 $, 404 pages

Cours de programmation en langage BASIC, T. Rieul et J. Menard, 1979, 294 FF, 157 pages  »

p.18 service-lecteurs

p.59 l'informatique sans complexe, rubrique Oedip

p.60 le micro-amateur, rubrique AFIn-CAU

p.61-62 fiches pratiques EXEMPLE n°10 - Recherche dichotomique dans une table

#ProgrammeBasic #AlgorithmeRecherche

p.61-62 fiches pratiques EXEMPLE n°11 - Tri d'une table par insertion dichotomique

#ProgrammeBasic #AlgorithmeTri

p.63 rubrique Microtel-club

p.64 rubrique Lyon-Micro

p.67-74 magazine (contenu repris du service-lecteurs p.18)

p.69 Terminal portatif LPT 2068.

p.69 Convention Informatique.

p.69 Ordinateur BASF 7100.

p.71 Librairie Dunod.

p.71 Système IPL 110 pour cabinet médical.

p.72 Le Commodore 3001.

p.72 Ordinateurs de table Tektronix.

p.72 Terminaux portatifs Matra.

p.72 Vénus pour le cabinet dentaire.

p.73 CAE pour ingénieurs conseils bâtiment.

p.77 petites annonces

p.78 offres d'emploi

PUBLICITÉ (contenu repris du service-lecteurs p.18)

p.2 Euro Computer Shop

Bus S100, LX 500, Sorcerer, IMSAI, AMS, Horizon, Système Zéro, VDP/80, logiciels

p.4 PET Commodore vendu par PROCEP

p.6 Les Programmables de Texas Instruments.

TI 59, TI 58, PC 100 B-C, modules enfichables

p.8 ISTC (Informatic Systèmes TéléCom)

Compucolor II, I.S.T.S 5000, Apple-II

p.10 illel informatic

Compucolor II, Apple II, Exidy Sorcerer, Proteus III, P.E.T. de Commodore, Horizon, Softs

p.11 Sybex (ventes de livres)

p.12 Micro Informatique Diffusion (MID)

p.12 micrologiciels : un nouveau langage pour le TRS-80 LISP, ...

p.13 Feuilles de programmation BASIC pour P.E.T. et T.R.S. 80 avec au verso une grille d'écran (Editions du PSI)

p.14 Société Alsacienne d'Applications électroniques (SAAE)

p.14 Offshore electronic Nice

p.14 Microrep, les périphériques ICOM

p.15 SIVEA département Micro-informatique (bibliothèque / programmathèque)

p.16 Toute une ligne informatique... chez un même constructeur c'est la garantie d'avoir un ensemble cohérent (HEATHKIT / Schlumberger)

H8, H11A, H10, EE3401, H9, H14, H27, H17

p.17 FORM INFORM (association de Formation à but non lucratif)

p.18 MK 14 Kit micro processeur SC/MP distribué par JCS composants

p.58 Bureau gestion (revue)

p.64 ORDIMAG Boutique

ITT 2020

p.65 apple II le n°1 des ordinateurs individuels (distribué par sonotec)

p.66 TANDY COMPUTER CENTER, TRS-80

p.68 Computer Boutique

spécial alpha micro system, CB7716

p.69 ACTIEL 59 : votre TI 59 est aussi un outil de gestion

p.69 Micromatique : du micro au mini

p.70 J.I.I.A. 1979 Forums micro-ordinateurs

p.71 Formation continue à la micro-informatique. KA l'informatique douce

p.72 Interface (magasin) : CAB 65, PET, NASCOM 1, MK 14 ...

p.73 Séminaires PROCEP

p.73 DATA SOFT dépositaire IMSAI

bus S100, VDP 80, VDP 40/44

p.74 01hebdo la vie professionnelle de l'informatique

p.74 Logawal SPRL (matériel et logiciel TRS-80)

p.75 S.P.E.M.I.

p.75 ORDINAT

p.75 I.S.R.E. 80

p.76 Logabax : ordinateur personnel français.

LX 500, LX 510, LX 515, LX 600

p.79 PENTA-MAGAZINE (matériel électronique)

p.80 Chez Pentasonic 6 mois de crédit gratuit

TELEQUIPMENT, HAMEG, SCHLUMBERGER, PROTEUS III, APPLE II, PET